Assurance auto Suisse

Comment réaliser des économies sur votre assurance voiture en Suisse?

  • 04.11.2019
  • Sandra B.
  • Temps de lecture: 5 min.

La plupart des Suisses paient trop cher pour leur assurance automobile. Beaucoup de gens sont trop peu informés ou n’osent pas changer d'assurance. Je vais donc vous montrer comment vous y prendre, où trouver les bonnes offres et comment réduire vos primes.

La plupart des gens comparent les différentes offres lorsqu’ils font des achats en ligne, lorsqu’ils recherchent un abonnement de téléphonie mobile ou encore pour leur assurance maladie. Mais l'assurance auto ne fait souvent pas partie de cette liste. Pourtant, une comparaison rapide des offres et quelques astuces simples peuvent faire économiser beaucoup d'argent dans ce domaine. Laissez-moi vous montrer comment cela fonctionne et de quoi se composent les différentes assurances.

L'assurance automobile en Suisse: l’essentiel en bref

Il existe trois types d'assurance automobile en Suisse: l'assurance responsabilité civile, l'assurance casco partielle et l'assurance casco complète. Les sinistres couverts sont très différents, et les coûts aussi d’ailleurs.

Mais commençons par le commencement! La seule assurance dont vous avez absolument besoin est l'assurance responsabilité civile. Sans elle, le Service des automobiles ne vous laissera même pas prendre la route. Et heureusement d’ailleurs!

L'assurance responsabilité civile obligatoire

Si vous êtes à l’origine d’un accident qui a causé des dommages à d'autres véhicules, personnes ou biens, cela peut rapidement vous coûter des dizaines de milliers de francs. L'assurance responsabilité civile auto couvre justement ces dommages. Elle fait donc en sorte de vous éviter la faillite pour une seconde d’inattention au volant. C'est précisément la raison pour laquelle la responsabilité civile est imposée par la loi en Suisse.

Comme cette assurance est obligatoire, les prestations sont plus ou moins identiques chez tous les assureurs suisses. Par exemple, la somme maximale assurée est fixée à au moins 100 millions de francs. Même si les prestations sont similaires, les primes d’assurance peuvent fortement varier. Je vais vous expliquer à quoi cela est lié et comment vous pouvez économiser de l'argent.

Mais avant cela, nous devrions nous pencher sur les assurances casco. Si l’assurance responsabilité civile ne couvre que les dommages causés à d'autres véhicules, les assurances casco, elles, couvrent les réparations de votre propre véhicule.

Les assurances casco partielle et complète couvrent les dommages causés à votre véhicule

Si vous le souhaitez, vous pouvez souscrire une assurance casco partielle. Elle couvrira les dommages causés à votre véhicule par des facteurs extérieurs comme les événements naturels tels que la grêle et les inondations, le vol, les actes de vandalisme, les incendies ou les collisions avec des animaux.

L'assurance casco complète va encore plus loin et vous assure aussi contre les collisions de toute sorte, même si vous êtes responsable de l'accident. Mais pour cela, il va falloir mettre la main au portefeuille! L'assurance casco complète est en effet beaucoup plus chère que l'assurance responsabilité civile et l’assurance casco partielle.

Toutefois, lorsque vous souscrivez une assurance casco, vous devez tenir compte de certains points importants car certains dommages ne sont couverts que s'ils sont explicitement inclus dans l'assurance. Cela comprend les dommages de stationnement, les dommages des phares et les dommages aux objets transportés dans la voiture.

Les assurance casco complète et partielle: ce qu’il faut considérer

Vous vous demandez probablement si cela vaut la peine de souscrire une assurance casco complète. Pour vous aider à prendre une décision, sachez que plus le véhicule est âgé, moins l'assurance casco complète sera intéressante. Pourquoi? Parce qu’en cas de sinistre, ce n'est pas d’après la valeur du véhicule neuf qui vous serez indemnisé(e), mais d’après la valeur vénale.

Ne prenez pas peur! C’est moins compliqué qu'il n'y paraît. Pour calculer le montant des dommages, les compagnies d'assurance se basent sur la valeur du véhicule au moment de l'accident. Donc, si vous achetez une nouvelle voiture et que vous subissez une perte totale trois ans plus tard, l'assurance prendra en charge environ 75% des frais. Après cinq ans, les fournisseurs ne paient qu'un peu plus de la moitié de la valeur neuve. La prime, en revanche, reste généralement la même. C'est pourquoi une assurance casco complète perd de son intérêt au bout d'un certain temps.

Vous pouvez amortir cette perte de valeur grâce à la valeur vénale majorée. Si vous choisissez cette option lors de la souscription de l'assurance, votre voiture perdra de la valeur moins rapidement. Toutefois, les différentes compagnies d'assurance suisses n'appliquent pas cette mesure de la même manière.

Une assurance casco complète est également judicieuse pour les personnes dont les économies ne seraient pas suffisantes pour réparer leur véhicule en cas d'accident majeur. En outre, si vous êtes jeune conducteur/conductrice, vous devriez d’autant plus vous informer sur l'assurance casco complète lors de l’achat d’une nouvelle voiture. 

Comment fonctionne la protection contre faute grave?

Comme nous l’avons vu, l'assurance casco complète s'applique même aux accidents dont vous êtes responsable. Toutefois, il existe des situations dans lesquelles l'assurance ne prend pas en charge les frais ou du moins pas intégralement. C'est le cas si vous avez commis d'une faute grave. Qu'entend-on par-là? Il y a par exemple faute grave si vous roulez trop vite, grillez un feu rouge ou si vous n'attachez pas votre ceinture de sécurité. Mais l’assurance complémentaire « protection pour faute grave » couvre justement ces cas. Faites tout de même attention! Ce n’est pas parce que vous avez cette option supplémentaire que vous pouvez tout vous permettre. S’il y a eu consommation de drogue ou que le code de la route a été enfreint, la compagnie d'assurance peut annuler certaines prestations.

Qu'en est-il de la franchise?

Avant de conclure avec quelques derniers conseils, je souhaiterais brièvement vous parler de la franchise. La franchise est le montant que vous devez payer vous-même en cas de sinistre.

Illustrons cela à l’aide d’un exemple! Admettons que, suite à une petite erreur d'attention, vous causez un dommage d’un montant de 2000 francs. Si, lors de la conclusion de votre contrat d'assurance, vous avez choisi une franchise de 500 francs, vous paierez alors ce même montant pour les dommages du sinistre et l'assurance couvrira les 1500 francs restants.

La règle d’or est la suivante: plus la franchise choisie est élevée, plus la prime est basse. Cependant, il est important d’avoir suffisamment d'argent de côté pour pouvoir, le cas échéant, payer ce montant. Vous pouvez choisir une franchise de manière individuelle pour l’assurance responsabilité civile, l’assurance casco partielle et l’assurance casco complète.

Voici comment vous pouvez facilement économiser sur les primes

Nous avons déjà beaucoup parlé des primes. Mais comment sont-elles réellement calculées? En fin de compte, c’est entièrement à la décision de la compagnie d'assurance . Le montant de la prime varie donc considérablement d'un fournisseur à l'autre. De manière générale, plus une compagnie d'assurance vous considère comme étant un conducteur «  à risque », plus vos primes sont élevées. Et c’est bien la raison pour laquelle les femmes paient souvent moins cher alors les jeunes conducteurs et les étrangers, eux, plus cher. La prime est également plus élevée dans les cantons où les accidents sont nombreux.

Les factures de l'assurance voiture peuvent rapidement se transformer en gouffre financier. Je vais donc vous donner quelques conseils sur la façon la plus simple d'économiser sur les primes.

Oubliez l'assurance occupants!

Beaucoup de fournisseurs veulent vous vendre ce qu'on appelle l'assurance occupants. Elle couvre les frais médicaux des passagers en cas d'hospitalisation ou d'incapacité de travail. Elle couvre également les prestations en capital en cas de décès ou d'invalidité. Cependant, vous pouvez tout aussi bien vous passer de cette assurance complémentaire. Pour les personnes domiciliées en Suisse, tout cela est déjà couvert par l'assurance accidents obligatoire. L’assurance occupants n'est donc intéressante que si les passagers viennent d'un pays sans assurance accident obligatoire.

Renoncez à l’assurance complémentaire pour les objets transportés

C’est le même principe que pour l'assurance passager: les objets que vous emportez avec vous dans votre voiture sont souvent déjà assurés par votre assurance ménage. En cas de doute, demandez si c’est bien le cas. Mais il serait dommage de payer deux fois la même assurance.

Concluez des contrats d'un an seulement

La meilleure façon d’économiser est de comparer régulièrement les différentes offres d'assurance, et de rester libre d’en changer! En effet les compagnies d'assurance font régulièrement évoluer leurs prestations, il est donc très probable que les meilleures offres du moment ne le seront plus l'année à venir. Si vous êtes alors lié(e) par un contrat de plusieurs années, vous risquez de perdre pas mal d'argent. Par conséquent, il vaut mieux conclure un contrat d'un an ou au moins veiller à pouvoir résilier facilement votre assurance.

Le plus simple est de comparer les offres des compagnies d'assurance suisses sur notre plateforme d'assurance. Ainsi, vous pouvez rapidement savoir si vous souhaitez seulement souscrire l'assurance responsabilité civile obligatoire ou si une assurance casco peut, dans votre cas, être intéressante. Toutes les offres sur notre plateforme sont adaptées à vos besoins. Vous êtes donc sûr(e) de trouver quelque chose qui vous convient. J'espère avoir pu vous donner un bon aperçu des différentes assurances automobiles en Suisse.